Cheveux crépus, arrêtons le massacre !

Black beauty, 7ème partie

 

 

Chapitre 7

Blacklash, 1980

 

En 1984, Vanessa Williams //fr.wikipedia.org/wiki/Vanessa_Lynn_Williams, une jeune afro-américaine, est élue Miss Amérique.

 


Les mentalités avaient suffisamment évolué pour qu’elle soit élue, mais elle fut tout de même menacée de mort par le Ku Klux Klan. Elle dut renoncer à son titre car elle avait posé nue pour Penthouse.

 

Les Noirs à l’honneur durant cette période sont nombreux. On trouve parmi eux : les chanteurs Michael Jackson et Prince,

 

 

les mannequins, Grace Jones

 

 

et Naomi Campbell,

 


 

l’acteur, Bill Cosby, le réalisateur, Spike Lee,

 

 

l’actrice, Woopi Goldberg…

 

 

Les femmes blanches cherchent à avoir des bouches aussi pulpeuses que les femmes noires et certaines n’hésitent pas à adopter pour cela la technique du collagène.

 

Les crèmes blanchissantes font un retour en force et gagnent le marché africain. Ces produits contiennent de l’hydroquinone, une substance qui empêche la peau de produire de la mélanine et de se protéger contre les ultraviolets, entraînant des cancers. En Afrique du Sud, à cette époque, le marché représente 20 millions de dollars par an.

 

Durant les années 80, on observe la transformation physique progressive de Michael Jackson. Ses traits négroïdes seront année après année, affinés par la chirurgie esthétique jusqu’à parvenir à un résultat grotesque. Sa peau s’éclaircit également avec le temps et le chanteur prétendra souffrir du vitiligo, une maladie qui entraîne une dépigmentation de la peau.

 

 

Le style afro devient ringard. Le défrisage fait un retour en force. Dans le même temps, on considère que la façon dont on choisit de coiffer ses cheveux est une façon d’être libre mais cette idée contient une certaine ambigüité.

 

Le film « Hair piece », dont le sujet est l’image de la femme noire dans la société américaine, sort en 1985. //www.wmm.com/filmcatalog/pages/c297.shtml

 

Certaines coiffures sont à la mode : tempes rasées comportant des motifs, des coiffures très élaborées, les coupes Mohican…

 

Le style de Grace Jones fait fureur.

 

Le travail de Spike Lee devient connu et reconnu. //fr.wikipedia.org/wiki/Spike_Lee

 

Le curly, une forme de défrisage qui boucle les cheveux au lieu de les raidir, est également très apprécié. Il est adopté par Michael Jackson.

 

Les coiffures bouffantes sont également à l’honneur et sont arborées par James Brown ou Tina Turner qui, elle, porte alors des perruques.

 

 

Le tissage naît dans les années 80.

 

 

Mattel met en vente la première Barbie noire.

 

Les mannequins noirs perdent leur côte. Cette discrimination est autant le fait des Noirs que des Blancs. Cependant, malgré tout, peu à peu, le milieu de la mode s’universalise.

 

A la télévision, le Cosby Show, //en.wikipedia.org/wiki/The_Cosby_Show, une série américaine pleine d’humour mettant en scène les aventures au quotidien d’une famille américaine noire dont le père est gynécoloque et la mère avocate, fait le plein de spectateurs.

 

L'un des génériques :

 

 

 

La suite ? C'est par ici : //www.crepuesanscontraintes.com/blog/lire-article-357368-9181914-black_beauty__derniere_partie.html

 

       

 

 

 

Si cet article vous a plu, vous êtes libre de le partager.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crépue sans contraintes en version PDF
Prix : 3.99 €

 

 

 

 

 

 

 

disponible en version numérique sur FNAC.COM

disponible en version papier noir et blanc sur AMAZON et sur lulu.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 



25/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres