Cheveux crépus, arrêtons le massacre !

Découvrez le blog de Fannie et (re) tombez amoureuse de vos cheveux crépus !

 

Bonjour à tous et à toutes, j'ai le grand plaisir de vous présenter le premier article invité paru sur ce blog. Il vous est offert par Fannie. Fannie est la créatrice d'un blog passionnant sur lequel vous trouverez des tas d'astuces pour prendre soin de vos cheveux crépus naturels. Voici son parcours capillaire, elle nous raconte comment elle a eu envie de partager ses connaissances avec le maximum de personnes afin d'aider toutes celles qui ne savent pas prendre soin de leurs cheveux crépus à acquérir les bons gestes beauté. Je lui laisse la parole :
 
 
 
Mon nom à moi, c’est Fannie. J’ai créé un blog pour que chacun et chacune puisse être au courant de la versatilité et de la capacité de pousse des cheveux crépus, bouclés et frisés. D’où le nom du blog Crépus-Bouclés-Frisés. Je ne me suis pas foulée pour trouver le nom hein ! 
 
Tout à commencer au moment où j’ai remarqué que mes beaux cheveux longs et défrisés commençait à s’affiner aux pointes. Ma queue de cheval était devenue tellement fine que j’ai commencé à être effrayée. 
 
La raison
 
Bien évidemment, j’avais une petite idée sur la raison et j’ai tout de suite pensé :
 
“OK, là, il faut vraiment que j’arrête de me défriser les cheveux”. 
 
Et, c’est exactement ce que j’ai fait. Je me suis décidée à ne plus utiliser de défrisant et j’étais vraiment déterminée. J’ai acheté des tonnes de produits et huiles naturelles pour bien me motiver.
 
La peur
 
Au bout de quelques mois, je me suis retrouvée avec des repousses bien crépus là et des pointes toutes lisses. Après 2 à 3 mois, lorsqu’il a fallu passer le peigne dans mes cheveux pour les démêler, j’ai eu des douleurs. Je suis tout de même restée sur ma position : 
 
“pas de défrisage”. 
 
Ensuite, j’ai tout doucement commencé à éviter de peigner mes cheveux tellement j’ai avait presque les larmes aux yeux. Puis, par après, c’était décidé : 
 
“Je ne peignerais plus les cheveux … trop mal”. 
 
La culpabilité
 
Et, du coup, il fallait que je me rende à l’évidence :
 
 “Ce n’est pas possible de prendre soin des cheveux crépus”. 
 
Je me suis alors défrisée les cheveux et je me suis sentie hyper mal mais je savais que je n’avais pas le choix. 
 
L’espoir
 
Jusqu’au jours où par hasard, je suis tombée sur une vidéo anglophone d’une jeune demoiselle qui touchait sa chevelure bien crépus et dont la longueur ne m’a pas laissée indifférente. Eh, oui, cela voulait dire que nos cheveux frisés pouvaient pousser et qu’il était tout à fait possible d’en prendre soin
 
Le “défrisage de culpabilité" dont je parlais à donc bien été le dernier.
 
La motivation
 
Je ne comprenait pas grand chose de ce qu’elle disait et devait remettre la vidéo en arrière plusieurs fois pour capter le mot ou la phrase qui avait été dite en anglais. Du moins, j’étais tellement motivée d’apprendre que ça ne m’a pas trop dérangé. Après avoir regardé la plupart de ses vidéos (prettydimples), j’ai commencé à me rendre compte qu’il y avait bien d’autres femmes avec de très belles chevelures frisés qui avaient réussi à prendre soin de leur cheveux. 
 
Alors là, tout était possible. Pendant la période de repousse de mes cheveux, je me suis beaucoup renseignée. J’ai lu énormément de livres. Moi, qui n’aimais pas vraiment la lecture, je me suis régalée car pour une fois le sujet m’intéressais. J’ai aussi regardé des tonnes de vidéos pour en apprendre de plus belles sur les différentes techniques, recettes et bien plus.
 
Le partage
 
Une fois que j’étais bien renseignée, je me suis mise à partager l’infos autour de moi. Pour certains, je leur faisait découvrir mes trouvailles alors que pour d’autres, elles étaient déjà au courant. Et, du coup, je me suis dis : 
 
“Mais, comment ça se fait que d’autres étaient au courant et ne m’ont jamais rien dit ?” 
 
J’ai trouvé ça tellement bizarre que d’autres gardent ce genre d’infos pour elles que je me suis dit qu’il fallait que je puisse faire passer le message. Pas seulement à mon entourage mais aussi toute autre personne que je ne connais pas. 
 
J’ai donc créé un premier, puis un second et le troisième blog est celui que je tiens actuellement, bien plus professionnel avec beaucoup plus de connaissances à partager. Je compte bien sûr y partager toutes mes petites astuces ainsi que mes trouvailles pour prendre soin de ses cheveux crépus, bouclés et frisés que ce soit avec des produits naturels pour ceux et celles qui ont le temps ou avec des produits tout fait que l’on retrouve dans le marché.
 
Le soin naturel
 
Pour prendre soin de mes cheveux, je n’ai tout d’abord utilisé QUE des produits naturels et à vrai dire mes cheveux n’avaient jamais aussi sain. Il faut dire aussi que tout les produits que j’utilisais auparavant n’étaient pas aussi bon que ceux que l’on trouve aujourd'hui sur le marché
 
Les mauvais produits capillaires 
 
Après mettre mise à travailler, le temps nécessaire pour prendre soin de mes cheveux n’était plus de mise. J’ai donc utilisé des produits tout fait et j’ai alors été confrontée à un autre problème. Beaucoup de produits capillaires stipulaient être bon pour les cheveux frisés avec l’appellation “sans silicone, sans parabène, sans huile minérale, …” alors qu’après utilisation je sentais bien qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas au niveau de la sensation de mes cheveux. Après un soin profond, les cheveux sont sensés être doux et bien nourris mais ce n’était pas le cas
 
La liste des ingredients
 
Je me suis alors penché sur la liste des ingrédients et en tant que bonne chimiste j’ai tout de suite reconnu certains mauvais ingrédients alors que le produit stipulait bien être parfait pour nos cheveux. Du coup, avant d’acheter un produit capillaire, je passais en revue tous les ingrédients présents. Je partage d’ailleurs sur le blog mon livre gratuit avec plus de 150 mauvais produits capillaires pour faire le point avec ce qui se trouve dans la salle de bain et qui devraient être éliminé. C’est aussi une petite aide pour éviter d’acheter les mauvais produits capillaire et gaspiller de l’argent. 
 
Le big chop 
 
J’ai fait mon big chop 8 mois après le dernier défrisage et aujourd’hui cela fait 4 ans que je garde mes cheveux au naturel. C’est une très belle expérience qui ne manque pas d’embuche. J’ai notamment expérimenté de la casse aux niveaux des pointes et des tempes dû à de mauvaises techniques et au manque de soin. 
 
#DéfiPoussePlus
 
Je suis en train de reprendre petit à petit le bon chemin en me challengeant un peu car ce n’est pas toujours facile d’être motivée pour s’occuper de ses cheveux. C’est un challenge que je fait d’ailleurs avec plusieurs d’entre vous pour se constituer une routine capillaire simple. Juste ce qu’il faut pour pouvoir tenir toute une année. 
 
Alors, raconte-moi un peu quels ont été les problèmes que tu as rencontré(e)s lors ton voyage capillaire ? Quels sont les problèmes actuels ?
 
Retrouvez vite Fannie sur son blog : Crépus, Bouclés, Frisés, il vaut vraiment le détour !
 
 
fANNIE.png
 
 

 

 

Si cet article vous a plu, vous êtes libre de le partager.

 

 

 

 

Crépue sans contraintes en version PDF
Prix : 3.99 €

 

 

disponible en version papier noir et blanc sur AMAZON et sur lulu.com

 

 

 

 


 



14/04/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 150 autres membres