Cheveux crépus, arrêtons le massacre !

Pourquoi je ne me démêle les cheveux qu’une fois par semaine


Oui, je ne me démêle les cheveux qu’une fois par semaine. C’est mon rythme de croisière depuis quelques années déjà. Comme ce chiffre semble me porter bonheur, je vais vous exposer les sept raisons pour lesquelles j’ai opté pour cette fréquence.

 

1. Je me démêle les cheveux après le shampooing, ils sont donc humides lorsque je procède. Celles qui ont pris l’habitude de chouchouter leurs cheveux crépus au naturel savent qu’il est fortement déconseillé de les démêler lorsqu’ils sont secs. Je n’ai pas le temps de les mouiller tous les matins pour procéder à leur démêlage. D’ailleurs, cela n’aurait aucun intérêt.

  

Voici ma routine du samedi matin : shampooing, éventuellement après-shampooing, essorage avec une serviette, je sépare mes cheveux en cinq sections, j’enduis la première de beurre de karité et de gel d’aloe vera, je démêle avec un démêloir ou peigne à larges dents en remontant de la pointe vers la racine, si je tombe sur un nœud, je le défais avec mes doigts, quand j’ai finis de démêler, je fais un chou et je passe à la section suivante. Ensuite, je fais de grosses vanilles, 16 environ, je laisse sécher à l’air libre si j’en ai le temps, sinon j’aide la nature avec le sèche-cheveux (puissance 1 car il ne faut pas que ce soit trop chaud sinon cela dessèche les cheveux), je défais et je me coiffe. C’est ce que l’on appelle un twist out et sur cheveux longs, ça le fait.

 

 

2. Mes cheveux n’ont pas besoin d’être démêlés tous les matins pour pouvoir être coiffés. Il y a une différence entre coiffer et peigner. Coiffer consiste à mettre en forme. Je peux faire mes coiffures habituelles très facilement sans pour cela me démêler les cheveux. Je les enduis d’une noix de beurre de karité et en cas de besoin, je peux les brosser un peu sur le devant.

 

3. Je trouve que trop démêler mes cheveux les casse. J’élimine les cheveux morts avec un peigne une fois par semaine et pour moi, c’est nettement suffisant.

 

4. Démêler mes cheveux est un véritable rituel, cela ne peut pas se faire à la va-vite et sans douceur, j’ai besoin de temps pour le faire, je refuse de le faire mal et d’avoir mal en le faisant.

  

 

5. Mes cheveux gardent la mise-en-plis des vanilles toute une semaine sans problème.

 

6. Les cheveux crépus ne sont pas des cheveux caucasiens. Ce ne sont pas les cheveux de Raiponce. Ils n’ont aucun besoin d’être démêlés tous les jours.

 

7. Les cheveux crépus font naturellement des nœuds, de par leur structure en ressort, ils ont tendance à s’agglutiner, plutôt que de voir ça comme une calamité, il faut apprendre à en jouer et accepter qu’ils s’emmêlent. La nuit, on limite les dégâts en les attachant ou en les nattant.

 

Et vous, combien de fois par semaine vous démêlez-vous les cheveux ?

 

Plus d’astuces et de conseils dans « Crépue sans contraintes », à commander ici et là :

 

 

 

 

Crépue sans contraintes en version PDF
Prix : 3.99 €

 

disponible en version papier noir et blanc sur AMAZON et sur lulu.com

 

 

 

 

Si cet article vous a plu, vous êtes libre de le partager.

 

 

 

 



01/01/2014
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres